A Pâques on sert du Pauillac

À Pâques, il n’y a pas que le chocolat, il y a l’agneau de Pauillac.

Pâques, plus que les symboles religieux ce sont le chocolat et l’agneau qui viennent à l’esprit du plus grand nombre à l’évocation de cette fête. Gourmands !

De la même manière, dans la région Aquitaine lorsque l’on pense agneau, invariablement on pense agneau de Pauillac et vin pour l’accompagner. Grands Gourmands !

Château HAUT BAGES LIBERAL 2013

Le terroir de la région de Pauillac mondialement connut pour ses vins l’est aussi pour sa production d’ovins, production qui remonte au XVIIIe siècle. Les qualités gustatives de cet agneau (chair blanche à rosée claire, tendre et savoureuse, au goût plus complexe et plus marqué) viennent notamment du choix des races qui produisent cet agneau, mais aussi du fait que cet agneau est nourri essentiellement au lait de sa mère pendant 75 jours maximum.

L’accord est merveilleux avec un vin de Pauillac et son agneau. Mais pour ce faire, il faut un vin approchant une certaine maturité, lorsque les tanins, l’acidité et l’alcool forment un ensemble harmonieux, que l’assemblage et l’élevage en fûts a été « digéré ». Cette maturité n’apparaît souvent qu’après de longues années. C’est pourquoi, le château Haut Bages Libéral 1999 sera parfait. Ce domaine situé au sud de la commune de Pauillac, repose sur un sol graveleux formé de galets et de sable grossier, sur une roche mère calcaire plantée en cabernet sauvignon, merlot et petit verdot. Ce vin à maturité, au beau volume, proposera un nez complexe, des arômes d’épices et de fruits rouges, des tanins nobles qui donneront une véritable impulsion au vin et permettra un accord incisif et magique avec cet agneau au goût si particulier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *