Millésime 2017 : le nectar rare

Retour sur l’année 2017

L’année 2017 est une année compliquée pour les vignerons. En effet, les intempéries ont causé de nombreux dégâts, dont une grande perte du vignoble. La pluie et la grêle n’ont pas fait de cadeau.

Cependant, sur les pieds de vigne résistants il y a eu une croissance rapide pour les fleurs et la véraison. Ce qui permet, après un tri sélectif, et minutieux,  d’offrir un millésime qui annonce de belles surprises, aux premières dégustations lors des primeurs.

Les primeurs qu’est- ce que c’est ?

Comme expliqué dans notre précédent article, la semaine des primeurs est un événement très important à Bordeaux. En effet, c’est l’occasion de déguster et de découvrir le potentiel du millésime, alors que le vin est toujours en cours de vinification, il ne sera embouteillé que 18 mois plus tard.

Les ventes en primeurs sont bénéfiques aussi bien pour les vignerons que pour les acheteurs, car les clients peuvent se constituer une cave à petits prix, et les vignerons peuvent acquérir une trésorerie et faire face aux dépenses prévisibles ou non qu’ils sont susceptibles de  connaître.  Vous pouvez retrouver nos offres pour les primeurs 2017 sur Ariès-Vins.com .

À lire aussi “Nos avantages d’acheter son vin en ligne”.

Que nous réserve le millésime 2017 ?

Les conditions du climat ont vraiment touché de nombreux vignobles. Pour certains châteaux on peut compter jusqu’à 90% de récolte en moins. En plus, sur les vignes restantes, les fortes pluies n’ont rien arrangé, et n’ont pas facilité la récolte. Un tri minutieux et sélectif a dû être fait directement sur les ceps, ou sur la table de tri pour ne retenir que les bonnes baies non gorgées d’eau.

Dans l’ensemble, le millésime sera bon, il pourra être remarquable en fonction de certains châteaux qui se sont donnés les moyens pour le tri.

Le vin est équilibré, floral et frais. Il  aura une belle capacité de garde.

Restez connecté pour ne pas rater nos primeurs 2017.

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *