Un petit guide pour comprendre les vendanges

La récolte destinée à la production du vin est appelée les vendanges.

La saison des vendanges varie en fonction des régions, mais aussi en fonction de nombreux éléments comme la météo, le terroir, et le jugement du vigneron. Tout cela joue sur le degré de maturité à souhait, c’est-à-dire, lorsque la baie du raisin est stabilisée entre le sucre et l’acidité.

Dès le mois d’août, le vigneron surveille ses parcelles et les baies avec minutie, afin de vendanger au bon moment. En effet trop tôt le vin sera trop acide, trop tard, et le vin sera sucré.

Dans la région Bordelaise, les vendanges débutent en général fin août pour les blancs secs et vins effervescents puis les rosés et les rouges suivent. Enfin, les blancs liquoreux se font en dernier, fin septembre ou encore en octobre.

Comment se font les vendanges ?

– Les vendanges manuelles : méthode de récolte utilisée essentiellement pour les vins de qualité supérieure, pour les vins liquoreux et les vins effervescents. Mais cette méthode est aussi utilisée si le terrain n’est pas adapté aux machines (comme les rangs de vignes trop étroits).

La vendange manuelle consiste à ce que des vendangeurs (appelé aussi cueilleurs) coupe à l’aide de sécateurs les grappes de raisin, qu’ils disposent ensuite dans un panier, ce panier qui sera vidé dans une nouvelle caisse qu’un porteur amènera ensuite en fin de parcelle. Le tri du raisin se fait donc directement au pied des vignes.

– Les vendanges mécaniques : ici les vendanges se font à l’aide d’une machine qui récupère les grappes de raisin. Elles seront ensuite triées sur la table de tri par les vendangeurs afin de sélectionner les meilleures grappes et enlever les résidus (feuilles, etc).

Retrouvez notre sélection de vins vendangés avec amour sur le site ArièsVins.com

 

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *