Petit verdot le cépage qui a tout d’un grand.

Le petit verdot est l’un des trois cépages rouges, le plus utilisé du Bordelais. Même si ce dernier est moins répandu que ses compères : Cabernet Sauvignon et Merlot. 

 

Petit verdot

Le petit verdot est un cépage historique, qui s’est effacé à cause de son irrégularité. En effet, on disait qu’il n’était mûr qu’une à deux fois par décennie. D’ailleurs, il tient son nom de sa maturité tardive et de ses raisins qui restent verts longtemps “Petits verts”. De plus, ce cépage demande beaucoup de soins. En effet il lui faut du soleil en haut mais un sol humide. Et quand les grains sont mûrs, il faut les vendanger le plus vite possible, en général dans les 24 heures.

Mais sa maturité tardive est un atout pour nombreux grands châteaux, qui l’utilise de plus en plus, en monocépage, ou en l’assemblant avec du merlot et du cabernet sauvignon.

Il apporte de la structure aux vins avec sa forte teneur en tanins. Le petit verdot a une forte palette aromatique avec ses arômes de fruits rouges (framboise) de baies (myrtilles), de café, et de fleurs comme la violette.

Tout cela explique le regain pour la replantation de ce cépage, mais aussi au changement climatique qui lui est favorable. Le médoc lui consacre 5 à 10% d’encépagement dans son vignoble, où il fait le beau jour des grands crus. Mais on le retrouve aussi en Italie, Espagne, Portugal, Chili et à Malte.

A découvrir, aussi, dans nos chais : ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *