Taille de la vigne à Pessac Léognan

Ça sent le barbecue à Pessac Léognan

IMGP6677

Cette fin de semaine en longeant les vignes de l’appellation de Pessac-Léognan, vous avez certainement vu, comme moi, des fagots de sarments au bout des rangées de vignes. Ces sarments, coupés lors de la taille sèche, vont faire le bonheur de tous les amateurs de grillades.

Sur l’appellation Pessac-Léognan, comme partout ailleurs, la taille (qui peut s’effectuer de novembre à mars) a pour but de limiter la croissance de la vigne et ainsi régulariser la production des raisins en qualité et en quantité. Une taille tardive comme c’est le cas en Pessac-Léognan va permettre d’éviter les problèmes de dessèchement et de fortes gelées d’hiver. De plus la plante sera moins sensible aux maladies du bois, les plaies de taille cicatrisant beaucoup plus vite à l’approche du printemps. « Taille tôt, taille tard, rien ne vaut la taille de mars ! », dit même le dicton bien connu dans le monde viticole.

Si vous avez pu vous approcher des rangs de vignes pour récupérer des sarments, vous aurez certainement vu que les vignes de l’appellation Pessac-Léognan sont taillées en guyot double. Cette « technique viticole » consiste à structurer le pied de vigne avec deux bras portant chacun un courson (portion de jeune bois dont les bourgeons fourniront les nouveaux sarments de l’année) et un long bois dont la longueur varie en fonction de la vigueur du cépage. Le guyot double va permettre de réduire la production ainsi qu’une meilleure aération des grappes, ce sont deux des raisons qui peuvent expliquer la renommée de l’appellation Pessac-Léognan et de ses grands crus.

Grands crus que vous pourrez déguster autour d’un barbecue à l’arrivée des beaux jours !

>>> Retrouvez nos grands crus de Pessac Léognan ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *